PadaKita Restaurant

Il a ete 20.00 du soir qand je suis allé a petit restaurant pada kita, c'est une petit resto dans la rue de pongtiku, pas loin de burreau de Bank danamon et BNI, la, c'etait calme. pas beaucoup de bruit, mais surrement il y a quelque voiture qui passe devant warung. je demandais le proprietaire de warung pour me donner un repas simple, comme d'habitude c'est riz avec poisson frit sois avec le legume. et la ba il ya une vieille dame qui etait en train de manger le carpe dorré, cette vieille dame parle bien indonesie, et meme ell parle le dialect locale toraja, au debut je connais du tout qui est elle. alors je posais des questions. et el me repondue vite en bahasa indonesie. ell se presente qu'elle s'appelle madam jeanine KOUBI. bon j'etait tres surprise parce que je l'ai connu son nom par une livre, et elle est une damme celebre pour l'histoire de culte de morte de toraja. alors mercy madam jeaninne koubi qui a ete très gentile de nous parler. plein form et plein des joies.

Koubi Jeannine
Pay(s) : Indonésie

Chargée de Recherche

Née en 1944

Tél. : 01 43 43 86 74

E-mail : jeakoubi@aol.com

Jeannine Koubi a obtenu une licence en sociologie à Grenoble et une maîtrise d’ethnologie à Nice. En 1979, elle a soutenue une thèse de 3ème cycle à Paris. Entrée au CNRS en 1980, elle se consacre depuis 1970 à l’étude des Toradja, une population de tradition orale, installée dans l’île de Sulawesi, au nord de la province Sulawesi-Selatan. Après des recherches bibliographiques en France et aux Pays-Bas et l’apprentissage de l’indonésien aux Langues’O, elle a réalisé un premier terrain de six mois en 1971 dans le cadre du CeDRASEMI. Puis, toujours en pays toradja, elle a effectué dans ce même cadre trois autres missions de longue durée – de 1973 à 1975, en 1979 et en 1983. Elle y a collecté des matériaux dans plusieurs domaines en prenant note de leurs étroites imbrications. Elle admet volontiers qu’elle a privilégié le rituel, le savoir littéraire et le droit coutumier.

Mais en 1979 et en 1983, elle a également séjourné dans la province du Centre, chez les To Kaili, To Pamona, To Bada’ et To Napu qui furent autrefois appelés "Toradja". Réalisé à des fins comparatives, cet élargissement à des groupes voisins lui a permis notamment de recueillir des lexiques et de clarifier quelque peu le problème d’appellation. Ce chercheur qui, à l’évidence, accorde de l’importance aux enquêtes de terrain a en outre réalisé chez les Toradja des missions de courte durée sur les crédits alloués à l’UPR 297 – en 1989, 1995, 1999 et 2000 –, avec pour objectifs principaux la collecte de données ethnographiques complémentaires et le suivi des transformations affectant la population étudiée. En 2002, avant de retourner à Sulawesi, elle a fait une halte à Bali pour travailler avec des Toradja qui ont quitté leur terre natale, laquelle demeure la référence identitaire principale. Elle envisage de poursuivre ses investigations sur les migrants et sur leurs parents restés à Sulawesi.

Domaines de recherche
Anthropologie de la mort et des rituels, littérature orale et conception de la parole, étude ethnolinguistique de la langue, anthropologie juridique, anthroponymie, anthropologie de l’enfance et système de représentations.

Thèmes développés
Rites funéraires et culte des morts, mythologie et autres genres littéraires, stratification sociale, divorce et droit coutumier, langue et dialectes, enfants et sociétés d’Asie du Sud-Est, noms et classe sociale, imaginaire et représentations.

Recherches en cours
Travaux sur documents photographiques en vue de classer et de numériser l’ensemble des photos prises, poursuite des recherches sur la littérature orale, étude de certaines pratiques matrimoniales, en particulier, la polygynie, et examen des rituels qui n’ont pas encore fait l’objet d’une étude approfondie

Axe de recherche au sein du Lasema
Pratiques sociales, langues et savoirs.

Participation à des séminaires
1972, "Les rites funéraires toradja" EPHE (Ve section), séminaire Religions d’Asie du Sud-Est dirigé par P.Lévy.

1976, "Le système d’affixation dans la langue toradja", EHESS, séminaire Histoire du carrefour insulindien, dirigé par D. Lombard, mars.

1976, "Présentation des Toradja", EHESS, séminaire de D. Lombard, mai.

1980 et 1981, "La stratification sociale en pays toradja", EHESS, séminaires de G. Condominas.

1985, "Les espaces sacralisés selon les Toradja", EPHE (Ve section), séminaire collectif coordonné par C. Pelras, février.

1990, "Les Toradja en 1989", EHESS, séminaire de G. Condominas, juin.

1996, "Noms et histoires de vie chez les Toradja", Ateliers du Lasema, février.

2001, "Les enfants promis à la mort dans la littérature orale des Toradja", Ateliers du Lasema, novembre.

2003, "Quand l’enfant exposé nous est conté par les Toradja de Sulawesi (Indonésie). Des raisons et des modes d’exposition enfantine", séminaire Histoire, Anthropologie, Démographie de la petite enfance, Centre d’Etudes Africaines, EHESS, avril.

Participation à des opérations de recherche
1980, "Traduire la littérature orale toradja : les difficultés rencontrées", groupe Littératures, CeDRASEMI.

1982, "Le thème des métamorphoses dans la littérature toradja", groupe Littératures, CeDRASEMI.

1987, "Les migrations toradja : châtiment ou bénédiction", opération de recherche "Interactions socio-culturelles en Insulinde", l’équipe Dynamique, Espace, Variation en Insulinde (DEVI).

1988, "Les chants alternés toradja", opération de recherche de l’équipe Ethnologie Comparative de l’Asie du Sud-Est, janvier.

1995, "Le motif de l’exposition de l’enfant dans la littérature orale toradja", groupe de réflexion "Enfance en Asie du Sud-Est", Lasema, avril.

Sélection bibliographique
1979, "Le malade, le mort et son ’double’ visible en pays toradja, Sulawesi, Indonésie. Quand les morts et leurs effigies font l’objet d’un culte, in : Les hommes et la mort. Rituels funéraires à travers le monde, Editions Le Sycomore et Objets et Mondes, Paris, pp. 160-170.

1979, "A propos des devinettes toradja", in : Littératures (fascicule 2), ASEMI, X, 2-4, pp. 299-326.

1980, "’Si j’étais jeune aigrette...’. Quatrains toradja", in : "Cheminements. Ecrits offerts à Georges Condominas", ASEMI, XI, 1-4, pp. 23-35.

1982, Rambu Solo’, "la fumée descend". Le culte des morts chez les Toradja du Sud, Ed. du CNRS, 530 p.

1982, "Parole de Toradja - Mal dire, conter ou invoquer -", in : "Conteurs", Cahiers de Littérature Orale, n° 11, pp. 11-35.

1988, "Enquête d’harmonie. Le divorce chez les Toradja", Droit et Cultures, 15-16, pp. 5-51.

1994, (en collaboration avec J. Massard-Vincent (éd.), Enfants et sociétés d’Asie du Sud-Est, L’Harmattan, 373 p.

1997, Langues kaili (dialecte de Palu), pamona (dialecte de Poso/Tentena), bada’ et napu, toraja (dialectes sa’dan, mamasa, rongkong et kalumpang), mambi, tabulahan et mandar, Lexique thématique plurilingue de trente-six langues et dialectes d’Asie du Sud-Est insulaire, UPR 297-Lasema/CNRS, L’Harmattan, 2 vol.

1999, "Noms et classe sociale chez les Toradja de Sulawesi", in : J. Massard-Vincent et S. Powels (éds), D’un nom à l’autre en Asie du Sud-Est. Approches ethnologiques, Karthala, pp. 129-164.

2003, Histoires d’enfants exposés, Pays toradja, Sulawesi, Indonésie, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, Asie, VIII, 428 p.

Participation à des expositions
1976, Exposition de la collection d’objets toradja rapportés pour le Musée de l’Homme et maquette de vitrines permanentes.

1979-80, Exposition "Rites de la Mort", Laboratoire d’Ethnologie du Muséum d’Histoire Naturelle/ Musée de l’Homme, Paris.

1984, Exposition temporaire "Objets et Mondes. Acquisitions récentes", Muséum d’Histoire Naturelle/Musée de l’Homme, juin-juillet.

1986, Exposition "Côté femmes", Muséum d’Histoire Naturelle/Musée de l’Homme, avril.

1989, Exposition "Métal, Hommes et Dieux", Muséum d’Histoire Naturelle/Musée de l’Homme, juin.

1991, Exposition "Madagascar. Fenêtre sur la vie, Muséum d’Histoire Naturelle/Musée de l’Homme.

2000, Exposition "Enfances d’ici et d’ailleurs", Maison de l’Innovation, Clermont-Ferrand, septembre-avril.

Participation à des émissions de radio
1988, Participation à l’émission "Le culte des morts chez les Toradja", in : "La matinée des Autres", France Culture, 10 mai.

1989, Participation à l’émission "Les lamentations funéraires en Asie du Sud-Est", in : "Le rythme et la raison", France Culture, 2 novembre.

1995, Participation à l’émission "A propos du volume collectif Enfants et sociétés d’Asie du Sud-Est, J. Koubi et J. Massard-Vincent (éd.), L’Harmattan, in : Planisphère, Aligre, 14 avril.

1995, Participation à l’émission "A propos de Enfants d’Asie du Sud-Est", in : Mise au point, France Culture, 28 avril.

Contribution à la photothèque du CNRS
http://case.cnrs.fr/spip.php?article40

Il était une fois des « esclaves »
Le cas des Toradjas de Célèbes
Jeannine Koubi
En Indonésie, chez les Toradja de la province de Célèbes-Sud, naître « esclave » ou le devenir, c’était être assujetti à un travail forcé et à des maîtres, en général des membres de l’aristocratie. Les nobles pouvaient eux aussi être asservis pour un temps ou pour l’éternité. Ils étaient alors contraints de travailler et de respecter les interdits associés à la servitude. Fruit de multiples enquêtes de terrain, cette contribution à l’étude de l’esclavage doit son originalité à la richesse et à la diversité des données recueillies : entretiens, témoignages, observations, récits de vie et dits mythiques. D’anciens « esclaves » ont pu prendre la parole, d’autres ont choisi de rester silencieux ; les anciens « maîtres » ont été plus loquaces. Le lecteur apprendra notamment que l’abolition de l’esclavage débuta à l’aube du XXe siècle à l’instigation des colonisateurs néerlandais et s’acheva probablement dans les années cinquante. Il pénètrera dans un univers hiérarchisé spécifique où chaque détail est estimé important et dont la valeur a parfois même une portée universelle. Jeannine Koubi, ethnologue, chargée de recherche au CNRS (équipe LASEMA), se consacre à l’étude des Toradja depuis 1970. On lui doit un livre sur le culte des morts et de nombreux articles. En 2003, elle a publié aux PUPS, un ouvrage intitulé Histoires d’enfants exposés. Pays toradja, Sulawesi, Indonésie
http://pups.paris-sorbonne.fr/pages/aff_livre.php?Id=722
http://www.baliauthentique.com/festival_bali_france_indonesie_2008.htm