Indonesie , celebes, , bali, java









Sulawesi
L'île de Sulawesi déploie ses étranges tentacules entre Bornéo et Moluques. Au 16e siècle, après s'être échoué sur la côte nord de l'île, des marins portugais la baptisèrent "Puntos dos celebes" (Les caps malfamés) ou les Célèbes mais l'origine de ce nom reste obscure. Le nom moderne de Sulawesi semble dériver de Sula (île) et Besi (fer), en référence aux gisements de fer de la région Danau (lac) Matano, les plus riches du Sud-est asiatique.
D'une superficie de 227.000 Km², l'île se subdivise en quatre provinces : Sulawesi Sud, Sulawesi Sud-est, Sulawesi Centre et Sulawesi Nord. Si la plupart des visiteurs se contentent de Tana Toraja à Sulawesi Sud, d'autres s'aventurent au-delà des sentiers touristiques. Sa position au coeur de l'archipel indonésien et son rôle stratégique dans le commerce international des épices ont voué depuis longtemps Sulawesi aux contacts avec l'étranger. Forte de quelque 13 millions d'habitants, la population de l'île montre aujourd'hui une étonnante diversité, reflet des vagues migratoires qui l'ont traversée au fil des siècles; un brassage d'influences indiennes, chinoises, arabes et européennes qui a forgé un incroyable creuset ethnique et culturel.
Les températures sont relativement stables tout au long de l'année mais les reliefs montagneux de Sulawesi interfèrent sur les précipitations. Le long de la côte ouest, les mois les plus humides se situent vers décembre, tendis que le long de la côte est, les ventes Sud-est provoquent d'importantes précipitations vers le mois de mai.

Curiosités :

Tanatoraja :

Les grandioses cérémonies funéraires pratiquées à Tanatoraja une région de hautes terres située au sud-ouest de la péninsule, constituent l'attrait le plus connu de Sulawesi.
Des montagnes de Tanatoraja émane une beauté sereine tout comme de celles de Sulawesi Centre. De nombreux randonneurs partent à la découverte des beautés naturelles de l'île, des étranges mégalithes de la vallée de Bada, au sud de Palu, et de la faune exceptionnellement riche des divers parcs de Sulawesi.

Les tombes et les tau tau :
Les Toraja pensent que le défunt emporte ses biens avec lui; c'est pourquoi toutes sortes d'objets l'accompagnent dans l'autre monde, mais depuis que les tombes ont été pillés, les Toraja cachent leurs mort dans des grottes ou dans de niches creusées dans les parois rocheuses. Ces tombes étaient creusées par des spécialistes que l'on payait traditionnellement en buffles, et seuls les riches pouvaient se le permettre. Même si l'entrée de ces grottes paraît plutôt petite, l'intérieure est suffisamment spacieux pour abriter toute une famille. Les cercueils y sont insérés profondément et des tau tau - effigies grandeur nature du défunt en bois sculpté - sont placés sur des corniches taillés dans la falaise, devant l'entré des grottes.

Bali
L'île de Bali est une petite île montagneuse, se situe à 8° au sud de l'équateur, Elle ne mesure que 140 Km de long sur 80 Km de large et couvre une superficie de 5620 Km². Elle est traversée d'est en ouest par une chaîne volcanique qui comprend plusieurs sommets de plus de 2000 m d'altitude, et de nombreux volcans en activité, dont la "mère des montagne", le Gunung Agung (3142 m). la nature volcanique du sol participe à sa fertilité exceptionnelle, et les hauts reliefs fournissent les précipitations régulières qui irriguent le magnifique et complexe réseau de rizières en terrasses.

La population est très peuplée. Forte de 3 millions d'habitants qui se compose à 95 % de religion hindouiste, que l'on peut qualifier d'ethnie balinaise. Le système traditionnel des castes évoque celui des hindous, en Inde, à quelques différences près : il n'y a pas d'intouchables ni de divisions du travail en fonction des castes, sauf dans le cas des prêtres brahmanes. Plus 90 % de la population appartiennent à la caste des Sudra (inférieure) qui compte maintenant nombre de balinais fortunés, Le système des castes prend surtout sa signification dans le domaine de la religion, des rituels et de la langue. Les balinais vénèrent les mêmes dieux que les hindous indiens : Brahmâ, Shiva, Vishnu mais ils adorent aussi une divinité suprême "Saghyang Widi".

Pour beaucoup d'occidentaux, Bali se réduit aux descriptions qu'en donnent les brochures touristiques : plage tropicales idylliques, forêts luxuriantes, rizières taillées à flanc de collines en terrasses gigantesques. Cette vision paradisiaque a été transformée en produit de consommation pour les centaines de milliers de touristes qui envahissent Bali chaque année. Pourtant Bali possède beaucoup d'autres atouts - notamment l'extraordinaire richesse de sa culture, qui demeure unique et authentique malgré l'industrie du tourisme, et l'on peut encore découvrir à Bali des lieux reculés, pratiquement inconnus des voyageurs.
quelque agence de voyage sur Bali :
http://www.balicontact.com/
http://www.balisouriant.com/
http://www.baliveo.com/
http://www.baliperkasatour.com/
http://www.bali-indovoyages.com/
http://www.baliessentiel.com/
http://www.baliautrement.com/
http://www.baliethnik.com/
http://www.bali-indovoyages.com/
http://www.balipassion.net/
http://www.bali-evasion.com/
http://www.balitradition.com/
http://www.baliauthentique.com/
http://www.baliprofond.com/
http://www.bali-voyages.com/
http://www.bali-nature.com/
http://www.bali-environnement.com/
http://www.balijetaime.com/
http://www.baliemotion.com/
http://www.bali-ballade.com/
http://www.balialentours.com/
http://www.balirustique.com/
http://www.asia.fr/voyages-Bali-6376/sur-mesure/


 Java

L'île de Java aujourd'hui domine également la vie économique de l'Indonésie et concentre l'activité industrielle du pays et la majorité des investissements étrangers. Elle couvre une superficie de 132.000km² (soit environ un quart de la France), mais ses 130 millions d'habitants représentent le double de la population française et concentre 60% de la population indonésienne. La longue et étroite île de Java comprend trois province : Ouest, Centre et Est, ainsi que les territoires de Jakarta, la capitale, et de Jogjakarta qui constitue le centre culturel et la principale destination touristique de Java qui compte une population d'un peu plus de 3 millions d'habitants, sur une superficie de 3186 Km². En raison des ses nombreux centres d'intérêt, Jogjakarta est très connu comme la métropole indonésienne la plus appréciée des visiteurs, surtout pour son atmosphère accueillante et détendue, ainsi que pour son emplacement facile d'explorer les curiosités des environs, comme les merveilleux sites archéologiques de Borobudur et Prambanan.

L'île compte trois principaux groupes ethniques qui se distingue par la langue : Les Javanais du centre et de l'est, Les Sundanais de l'ouest et Les Madurais de l'île de Madura, au large de la côte nord-est. La population de Java Est parle le javanais et partage de nombreuses traditions avec celle du centre.

Des enclaves hindoues y subsistent encore, le groupe le plus connu étant celui des Tengger, dans la région du Mt. Bromo. ils sont considérés comme les survivants de cette lointaine époque, c'est-à-dire les descendants des roturiers abandonnées là après la fuite de l'élite vers Bali. Si l'influence hindoue est plus sensible au sud et au centre de Java Est, la côte septentrionale constitue la bastion de l'islam et la population y est en majorité madurais. Originaires de l'île chaude et sèche du nord, les madurais sont sans apprêt, forts et fiers. Les sundanais de l'ouest se préoccupent peu de finesses et de hiérarchies de la culture de la province du centre. leur culture et leurs traditions s'apparentent fortement à celles des javanais.

Curiosités :

Borobudur : Un de sept merveilles du monde qui se trouve à Java Centre et à quelque kilomètres de la ville de Jogjakarta. C'est le plus grand temple bouddhiste du monde, construit vers le neuvième siècle en forme de gigantesque stûpa symétrique, se dresse sur son socle de 118m sur 118m, épousant les contours de la colline. Le stûpa dans son ensemble fut conçu comme une représentation de l'univers selon la cosmologie bouddhiste : L'individu part du monde matériel (sphère inférieure), poursuit l'ascension en spirale (sphère du milieu) jusqu'au Nirvana, le néant éternel (Stûpa central).

Palais du Sultan de Jogjakarta : Le territoire spécial ou indépendant de la république donné par la deuxième président indonésien "Suharto", le quartier du palais est un district autonome dépendant directement de Jakarta "la capitale" et non du gouvernement de Java Centre. L'ancien palais et son enceinte forment le centre du quartier pittoresque du Vieux Jogjakarta, où se trouve aussi le Taman Sari "Château d'eau", l'ancien palais de détente et de méditation de Sultan, et le Pasar Ngasem " le marché aux oiseux", ainsi que de multiples galeries de Batik "Tissu traditionnel" fait à la main / écrit (Batik Tulis) ou Batik Cap, exécuté avec un tampon en métal.

Mt. Bromo : Le volcan en activité (2392m d'altitude), l'un des sites les plus impressionnants de l'Indonésie qui domine le centre massif du Tengger et offre un spectaculaire relief volcanique, notamment au lever de soleil, moment le plus propice pour découvrir le cratère Bromo ainsi que le plateau d'Ijen, qui fait parti une réserve s'étendant à l'ouest de Java, était jadis un gigantesque cratère en activité de 134m² de superficie. Aujourd'hui le plateau fait nourrir les villageois alentour qui viennent pour ramasser les soufres et aussi attire les visiteurs pour effectuer la spectaculaire ascension de cratère qui offre un magnifique lac sulfureux de couleur turquoise.

Lombok


L'île de Lombok est plus tranquille que Bali, Lombok attire de nombreux visiteurs avec ses splendides plages, son imposant volcan, le Gunung Rinjani, son artisanat local et son atmosphère touristique plus détendue. Lombok mêle la luxuriance balinaise et l'aridité du centre de l'australie. Si certaines parties de l'île regorgent d'eau, ailleurs, des bassins restent chroniquement asséchés, et les sécheresses peuvent durer des mois, provoquant la destruction des récoltes et la famine. De récents progrès en agriculture et en irrigation ont rendu la vie sur Lombok un peu moins précaire.

Le peuple sasak forme près de 80% de la population indigène, les Sasak possèdent une culture et une langue particulière à Lombok. Il existe également une importante minorité dont la culture, la langue et la région balinaises témoignent de l'ancienne suprématie de Bali sur Lombok. Des processions et de cérémonies de style balinais sont encore lieu dans cette île où subsistent plusieurs temples hindouistes balinais.

Les îles Gili :
Au large de la côte nord-ouest de Lombok, trois petites îles frangées de corail - Gili Air, Gili Meno et Gili Terawangan - bénéficient de superbes plages de sable blanc, d'eaux limpides et de récifs coralliens où évoluent des poissons multicolores qui raviront les plongeurs (ce sont les meilleurs endroits de tout Lombok pour la plongée libre). Elles sont connues des voyageurs sous le nom d'îles de Gili, mais gili signifie en fait "île" en indonésien, ce n'est donc pas une appellation locale.



Titre: Indonesie , celebes, , bali, java
Rating: 100% based on 99998 ratings. 5 user reviews.
Ecrit par Eko Harwanto

Merci beaucoup d'avoir visite mon site.
Posted by: Eko harwanto Voyageindo, Updated at: 15:21:00